Pourquoi choisir un vélo électrique ?

Le vélo électrique dit aussi VAE (vélo à assistance électrique) est un modèle qui séduit de plus en plus les adeptes des deux roues. C’est un vélo qui fonctionne avec un apport d’énergie humaine. En effet, le moteur électrique ne se déclenche que par l’action du pédalage.

velo electrique Mais, pourquoi choisir le vélo électrique plutôt que le modèle classique par exemple, ou tout autre type de deux roues ?

Une question de confort :

Le vélo électrique est muni d’une batterie rechargeable qui envoie son énergie à un moteur auxiliaire pour amplifier le mouvement du pédalier sans pour autant se substituer à lui. Il offre une assistance limitée et discrète qui ne dénature en aucune façon la fonction première de la bicyclette.

Une spécificité qui convient bien à certaines catégories d’individus :
– les partisans du moindre effort : dès que le pédalier est activé, le moteur électrique se met en marche et aide à rouler sans trop se fatiguer.
– les personnes qui pour une raison ou une autre ne peuvent pas utiliser le vélo classique. Dans ce cas, le vélo électrique est très utile pour les personnes âgées par exemple ou en convalescence et qui désirent faire de l’exercice sans trop forcer.

Une question d’usage :

Le vélo électrique s’adapte à différents usages :
– urbain : pour faire des courses en centre-ville ou pour aller à son travail.
– loisirs : ce modèle convient parfaitement aux passionnés de randonnées et de ballades.
– routier : pour les trajets sur les routes.

Une question d’efficacité :

Le vélo électrique aide le cycliste à monter les côtes sans trop se fatiguer. En effet, il est très efficace dans les montées, pour les pentes faibles et moyennes (de 8 ou 10 %). Il permet ainsi au cycliste de ménager ses efforts physiques surtout dans les longs parcours, en lui assurant une vitesse d’environ 25 km/heure.

Une question d’entretien :

Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, un vélo classique demande plus d’entretien qu’un vélo électrique. Et pour cause : le dérailleur et la chaîne et sont bien protégés. Il est même recommandé de ne pas y toucher sous peine d’annuler le contrat de garantie. Même le moteur et la batterie ne requièrent presque pas d’entretien. Tout ce vous aurez à faire, c’est changer un pneu ou un câble, serrer des freins, graisser la chaîne, … bref, des tâches que vous pourrez réaliser vous-même ou confier à un professionnel.
Pour recharger la batterie, il suffit de la brancher sur n’importe quelle prise de courant classique (à la maison ou au bureau).

Une question d’écologie :

Le vélo électrique ne rejette presque pas de CO2, sauf quand il produit l’électricité. Il ne rejette non plus aucun autre gaz polluant. Le moteur se coupe dès que l’action de pédalage est arrêtée.

Une question d’économie :

Le vélo électrique coûte entre 800 et 1800 euros, selon les modèles et les caractéristiques. Il ne demande pas un entretien spécial et sa consommation d’énergie est dérisoire (quelques euros par an). Un moyen de locomotion très économique comparé aux voitures et aux transports en commun.

Alors lequel choisir ? Il existe de nombreuses marques proposant des VAE comme ces VTT de la marque KTM.

Enfin, pour vous détendre et pour voir que ce sont les pratiquants de Vélo électriques qui en parlent le mieux, nous vous invitons à découvrir cet article original écrit par un nouveau converti au VAE.