Marché de l’art en ligne en pleine expansion

Les œuvres d’art ont été toujours considérées comme incompatibles avec le digital. Aujourd’hui, la vente des œuvres d’art en ligne est en forte croissance et atteindra 6 milliards d’euros en 2019. La multiplication des sites e-commerce dédiés à la vente et l’achat de l’art en ligne permet de se libérer des contraintes des salles et des maisons de vente.

Nouveaux comportements d’achat

Le web et les réseaux sociaux plus particulièrement sont devenus des outils incontournables dans l’acte d’achat des œuvres d’art. les e-acheteurs passent entre 1 et 12 heures sur ces réseaux. Cette nouvelle tendance dans l’achat de l’art est expliquée par :

  • La facilité de recherche des œuvres d’art et des collections
  • Il est plus facile de découvrir de nouveaux artistes et de nouvelles œuvres
  • La diversité des offres et des et de collections proposées
  • L’art est plus accessible. Des œuvres d’art proposées à différents prix adaptés aux différents budgets

En revanche, l’achat de l’art en ligne est freiné par un ensemble de facteurs notamment :

  • L’impossibilité de toucher l’œuvre
  • La difficulté de prouver l’authenticité d’une œuvre
  • Des vendeurs non fiables
  • Description incomplète de l’œuvre d’art
  • Les problèmes de livraison

Des nouvelles techniques se mettent en place pour pallier à ces difficultés

Face aux différents problèmes cités par les acheteurs sur internet, des nouvelles solutions ont émergé :

  • La visite virtuelle et l’animation 3D ainsi que le toucher à distance peuvent résoudre le problème de l’impossibilité de voir de près l’œuvre et de valider l’acte d’achat
  • Fournir un certificat d’authenticité peut résoudre le problème de la confiance et la crainte de l’acheteur de ne pas acheter l’œuvre réelle.
  • Fournir une description détaillée sur l’œuvre et l’artiste afin de rassurer l’acheteur
  • Trouver des solutions pour la logistique et l’assurance

Il est important aussi de souligner que l’achat des œuvres d’art en ligne ne doit pas annuler la visite des galeries et maisons de vente physiques. Ces deux modèles doivent coexister et l’acheteur peut chercher en premierlieu sur internet puis il se dirige aux maisons de vente pour rencontrer les artistes.

La digitalisation du marché de l’art permet de le rendre accessible à tout le monde. Aujourd’hui, les ventes peuvent être réalisées depuis un smartphone à partir des applications mobiles développées spécifiquement pour la vente et l’achat de l’art en ligne.