Epuration des eaux usées : le prétraitement

L’explosion démographique et l’intensification de l’urbanisme font que le volume des eaux usées domestiques et urbaines est de plus en plus important. Le traitement des eaux usées dans le cadre du respect de l’environnement constitue un défi de taille pour les collectivités. Il s’ajoute à ça un enjeu économique et technologique ayant pour but d’économiser les ressources en eaux en pénurie et garantir le confort de la vie aux habitants proches des stations d’épuration.

Le prétraitement des eaux usées consiste à débarrasser l’eau de tout ce qui pourrait entraver le bon déroulement des étapes ultérieures du traitement.

La complexité et la durée du prétraitement des eaux usées dépend de la qualité de l’eau traitée. Cela se déroule en plusieurs étapes :

Le dégrillage

Ce procédé sert à éviter le bouchage des canalisations et les différentes unités des installations des ouvrages causé par l’arrivée des déchets grossiers. Il permet aussi la séparation des matières de grande taille charriées par l’eau.

On parle de dégrillage moyen lorsque la taille des déchets est de 1 à 10 cm et de dégrillage moyen pour des déchets de taille entre 1 et 15 mm

Le dégrillage nécessite une vitesse d’écoulement et une distance inter-barreaux suffisantes.

Le tamisage 

Ce procédé est destiné à faire le prétraitement des effluents des stations d’épuration de petite et moyenne taille. Il permet :

  • La séparation liquide et solide,
  • Le compactage des déchets.
  • Mise en sachetsdes déchets

Il consiste à poser un tamis métallique de 0.5 à2 mm dont le fonctionnement est analogue à un dégrillage fin.

Lors du tamisage, les stations d’épuration utilisent des grilles verticales concaves associées à des tambours rotatifs permettant des flux entrants et sortants avec des racloirs.

Le dessablage

Cette technique a pour but d’extraire les particules millimétriques (graviers, sables et particules minérales plus ou moins fines). Ceci aide à protéger les pompes et autres appareils contre l’abrasion.

Le dessablage est réalisé dans des bassins rectangulaires, circulaires ou des hydro-cyclones où la vitesse d’écoulement diminue par augmentation de la section du conduit.Les sables sont récupérés dans des fosses.

Le déshuilage

Ce procédé consiste à récupérer les résidus graisseux. La flottation est facilitée par insufflation d’air. Ensuite des cloisons siphoïdes vont arrêter les flottants (huiles et graisses) qui seront par la suite aspirés.

Le déshuilage est réalisé au sein des bassins rectangulaires, des bassins cylindro-coniques ou des turbines.

Le prétraitement consiste 50% des performances globales d’une station d’épuration. Il permet d’éliminer une grande partie des détritus dans le traitement des eaux usées.